Découvrir la richesse du plein dans le vide.

Je viens de partager durant ces 10 jours sur les réseaux sociaux mes créations, simplement, sans aucune explication. Un vrai bonheur pour moi de me replonger dans tout ce que j'avais pu créer au cours de ces dernières années, comme cette photo qui représente ces livres déjà publiés. Et j'ai bien ri quand j'ai constaté que 10 jours étaient insuffisant pour tout partager.





Cette expérience qui m'a été proposé est arrivé alors que cela faisait presque un mois que j'étais à l'arrêt. Quand je dis à l'arrêt, c'est avec cette envie de ne rien faire, ni écrire, ni dessiner, ni jouer avec les matières... la créativité m'a quitté du jour au lendemain. Une grande première pour moi, l'hyper créative qui ne passe pas une journée sans créer! Pour la première fois de ma vie, j'expérimentais la page blanche. Je me suis sentie perdue, vide, sans âme. Les premiers jours, j'ai fait de la résistance face à ce vide : je n'en voulais pas. Ma vie avait perdu tout son sens, je me demandais ce que j'allais faire désormais si la créativité n'était plus là. Je suis passée par toutes les émotions et pourtant elles ne faisaient que me traverser, car au fond, je ne sais pas pourquoi, j'avais cette pleine confiance que tout allait bien et que j'étais à ma place.


Et puis, j'ai essayé de faire, de forcer cet arrêt malgré tout, j'en ai cassé du matériel, mis des heures à terminer une vidéo là où cela m'aurait pris quelques minutes... jusqu'au moment où j'ai lâcher prise et accepter de plonger dans ce vide à regarder la nature, les nuages, dormir, me balader, discuter, méditer... écouter cette envie de rien du moment et la suivre. J'ai lâché peu à peu toutes ces contraintes qui m'entouraient, expérimenter une à une toutes mes résistances pour les laisser partir... C'est comme si je préparais mon déménagement, à trier mes affaires pour voir ce que je souhaitais garder ou jeter. C'est drôle, car au final, j'ai presque tout jeté et ça m'a fait un bien fou. Je me suis vue dans un grand champ vide, à perte d'horizon : le champ du tout est possible. A chaque fois qu'il y apparaît un mur, je le regarde, lis le message qu'il souhaite me transmettre et je le dépasse pour garder ce horizon dégagé à perte de vue.


Et depuis que je suis dans ce vide, j'ai découvert cette richesse de ce plein qui m'est offert. J'ai mis dans mon sac, ma créativité que ma vieille âme connait si bien. J'ai accueilli cette créativité qui est qui est finalement qui je suis et accepté cette puissance créatrice qui sommeille en moi depuis des années. Ceux qui me connaissent diront que je suis déjà une créatrice et qu'elle n'est pas du tout endormie. Et pourtant, je me suis rendue compte que je me freinais encore dans celle-ci. Elle est tellement facile pour moi que je n'ose pas la laisser s'exprimer pleinement par peur de moi-même. Exprimer pleinement cette créativité, c'est reconnaître et accepter qui je suis, sans aucun artifice, masque de façade... c'est être. Et comme il est difficile de choisir de vouloir simplement être et d'accepter de l'incarner ! C'est accepter de suivre mon intuition dans cet instant présent qui me fait vibrer sans peur, doute, pensée du quand dira-t-on, du ça ne se fait pas... c'est être connectée à ma puissance créatrice et la laisser s'exprimer à travers moi sans aucun contrôle, censure...


Désormais, j'avance dans ce champ du tout est possible à la rencontre de ces enfants intérieurs qui me demandent de les aider à exprimer à leur tour leur créativité. Longtemps, j'ai cru que ma vie était essentiellement tournée vers les enfants avec qui j'ai toujours aimé travailler, créer. Et j'aime toujours autant leurs contacts car ils animent mon propre enfant intérieur qui aspire à jouer tous les jours. Mais dernièrement, je me suis rendue compte que je voyais en chaque personne son enfant intérieur qui m'appelle, tandis que son "corps adulte" l'empêche de s'exprimer. J'ai mis du temps à comprendre ce décalage que je voyais en chacun, ne comprenant pas pourquoi cette personne en face de moi refusait de créer alors que moi je voyais cet enfant qui ne rêvait que de s'amuser et s'exprimer. Je sais que j'ai cette très grande empathie à me connecter aux âmes, aux émotions, aux coeurs... à ne pas m'arrêter à ce que va me dire ou faire la personne en face de moi qui cache son être derrière un mur de protections. Et je reconnais que ce n'est pas tous les jours faciles d'avoir cette vision à deux niveaux, car je vois et j'entends le oui comme le non tout en ignorant le choix final que fera cette personne entre ce oui et ce non, un choix qui lui appartient. Par contre, je sais que je suis là pour aider chaque enfant intérieur à s'exprimer, à se lâcher dans cette créativité. J'ai donc abandonné mon chemin du contrôle et me promène désormais dans ce champ du tout est possible, au gré de ma créativité du moment et des rencontres. J'aspire simplement à aider les personnes qui le souhaitent à se reconnecter à leur propre enfant intérieur.


Et toi ? Quelle place laisses-tu à ton enfant intérieur ? Oses-tu exprimer cette créativité qui sommeille en toi ? Quel projet as-tu envie de réaliser et que tu n'oses pas exprimer ?


Pour trouver des outils pour t'aider à créer, tu peux aller te promener sur mon site internet : https://www.animagicus.com/ et laisser ton intuition te guider. Et si tu as une question ou une demande précise, n'hésite pas à provoquer cette rencontre !

#ame#créativité#lecturedame#creationdebijoux#reconnexion#libérersacréativité#accompagnement#oser#partager#outils#bijoudancrage#ancrage#ateliers#stage#illustration#livre#chakras#écriture#développementpersonnel#Animagicus#créativité#création#projet#libérersacréativité#accompagnement#oser#partager#jouer#imagination#imaginaire#ateliers#écrire#illustration#écriture#publier#illustrer#livres#jeux#contes

Posts récents

Voir tout