M'émerveiller ...

Mis à jour : mai 23

Quand j'étais petite, j'adorais regarder le ciel et ses nuages, les rochers, les arbres dans la nature pour y chercher des personnages, des animaux, des êtres que personne à par moi ne pouvaient voir ! J'aimais cette idée de découvrir des choses que les autres ne voyaient pas !


J'ai cultivé cette observation dans mes nombreux cours de dessin quand il s'agissait de reproduire cette nature morte sur le papier, observer les ombres et les lumières, la perspective... là on beaucoup de personnes survolent, moi je m'arrête, je tourne autour et décortique.


En grandissant, j'ai su garder cette observation que j'ai pu mettre à profit dans l'écriture quand il s'agissait de créer un personnage pour ma pièce de théâtre. Je sortais alors mon petit carnet dans lequel je notais des gestes, des paroles, des lieux, des atmosphères que j'avais pu observer au cours de mes sorties. Je mixais toutes ces découvertes pour donner vie à un personnage que j'étais pour l'instant la seule à voir.


L'un de mes métiers, m'a amené un jour à proposer des classes de découverte sur la thématique du conte. Des jours entiers, où il m'a fallu faire entrer les enfants et les adultes qui les accompagnaient dans les mondes imaginaires : à découvrir le passage d'un dragon là où un agriculteur avait brûlé de mauvaises herbes, à chercher des grains de folie pour une potion, à créer des personnages imaginaires, à inventer un ogre qui sort d'un tableau pour apporter encore plus de magie à mon laboratoire imaginaire... j'ai adoré cette connexion à ces mondes imaginaires et j'ai encore plus adoré la partager avec toutes ces personnes qui m'appelaient la sorcière au bout de ces séjours. Je me souviens de ces enfants paniqués qui sont venus me chercher, alors que nous allions passer à table pour me signaler qu'une araignée s'était échappée de mon laboratoire ! Quel bonheur de voir cette magie dans leurs yeux ! J'ai pris conscience que ce regard était encore plus beau quand il était partagé avec d'autres.


Eveiller ce regard, observer avec ces yeux d'enfant, j'ai de la chance de l'avoir toujours cultivé naturellement. J'adore toujours autant regarder ce qui m'entoure en cherchant dans les fissures des murs tandis que je patiente dans cette file d'attente des personnages ou passer des heures à la terrasse d'un café pour observer toutes ces personnes qui m'entourent sachant qu'ils deviendront des détails de personnages, m'émerveiller pendant des heures devant un paysage...


Mais j'ai pris conscience plus récemment que ce regard pouvait parfois être troublé par mes émotions, qu'il n'était pas facile d'aller voir mes parties sombres, mes erreurs... et que je pouvais regarder un même tableau avec une autre personne et découvrir que son point de vue était différent du mien ! Ou encore que là où moi je pouvais voir une montagne, l'autre voyait une colline !

A quel moment je peux m'émerveiller quand je regarde ma tristesse ?

Et pourquoi je vois une montagne alors que l'autre ne voit qu'une colline ?





Il n'est pas facile ces jours difficiles de s'arrêter pour observer ce qui se passe, j'aurais plutôt tendance à vouloir me cacher sous ma couette et surtout ne pas y bouger ! Et pourtant, je repense à chaque fois à cette expérience que j'ai vécu plus jeune dans une grotte. Après plus d'une heure à descendre vers une salle et son lac souterrain, le moniteur a demandé à tous le groupe d'éteindre sa frontal. Le silence s'est alors mêlé à l'obscurité la plus complète. L'angoisse de certains de mes camarades est devenue palpable, des frottements se sont fait entendre, de furtifs mouvements... Puis notre moniteur nous a annoncé : "rendez-vous à la sortie" ! Je ne sais pas combien de temps il m'aura fallu pour sortir de cette grotte dans le noir, à tâtonner les parois qui m'entouraient, essayer des conduits sans aucune certitude que le chemin que je prenais était le bon... jusqu'au moment où j'ai aperçu au loin la lumière du jour, quel bonheur de s'exposer à nouveau au soleil ! C'est à travers cette expérience que j'ai expérimenté pour la première fois ma connexion à ce que j'appelle ma force intérieure, à croire qu'au bout de chaque tunnel il y a la lumière et qu'il faut oser descendre dans cette obscurité pour savourer encore plus la clarté... une certitude qui ne m'a jamais quitté. Une expérience que je me remémore à chaque fois que j'ai ce flux négatif émotionnel, que je découvre que mon ego a encore fait des siennes, que je rumine sans fin...

Après avoir décortiqué mes années d'expérience, avoir beaucoup lu, assister à des conférences, m'être formée, échangée avec d'autres... J'ai donc enfilé ma tenue d'exploratrice, préparée ma panoplie de jeux et de questions et décidée d'aller découvrir quel regard les gens pouvaient poser sur cette créativité ! Une première aventure que j'ai expérimenté pendant 21 jours à jouer, échanger, partager (et oui c'est beaucoup plus fun de la vivre à plusieurs) sur ce regard, ces points de vue, ces envies et ces blocages... et j'ai découvert que oui, il était possible de changer son regard sur sa créativité... se dire oui je peux le faire... il existe des solutions... Oui moi aussi je suis un créateur !


J'ai tellement adoré cette aventure sur le changement du regard, un challenge auquel tu peux toi aussi participer en suivant ce lien (je te conseille vivement de le faire à deux ou en famille !)

https://animagicus.systeme.io/challenge_regard_creativite


Oui j'ai tellement aimé que j'ai décidé de continuer mes explorations dans les mondes de la créativité. En ce moment, je découvre qu'il est important d'être bienveillant avec moi même si je souhaite créer. Qu'il me faut accepter toute ma personne dans cette créativité, comme ce mot écrit mais qui ne reflète pas tout à fait ma pensée, ce trait de crayon esquissé imparfait, ce gâteau à moitié réussi, cet accord de guitare par très fluide, cette idée par encore très claire... oser la créativité s'est un entraînement qu'il faut pratiquer en acceptant ses erreurs. Mais pour cela, il faut déjà oser descendre s'explorer et accepter toutes ces facettes de ma personnalité. Etre bienveillante avec moi-même, c'est d'abord à apprendre à m'aimer dans toutes mes imperfections. Je vais donc renfiler ma panoplie d'exploratrice, réunir mes jeux et mes questions et lancer une nouvelle aventure....


Et toi ? Quelle est ta future exploration ?


#Animagicus

#créativité #creativity #creation

#regard

#libérersacréativité

#accompagnement #oser #partager #jouer

#imagination

#ateliers

#défis

#formations

#arts #plastiques

#illustration

#écriture

#enfants

#parents

#adultes

#livres

#jeux #games

#contes #tales

#boîtecréative #box

  • Youtube
  • Pinterest social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône

© 2019 Animagicus -

« La société Animagicus" exerce son activité dans le cadre de : TALENTS CROISÉS- Coopérative d’Activités et d’Emploi -44 rue de la Tour de Varan, 42700 Firminy SA SCIC à capital variable – APE 7830Z – SIRET 449 399 492 00015 – RCS ST ETIENNE B 449 399 492 - n° de TVA intracommunautaire : FR47 449 399 492